DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"La Grèce doit remettre elle même de l'ordre dans ses finances publiques"

Vous lisez:

"La Grèce doit remettre elle même de l'ordre dans ses finances publiques"

Taille du texte Aa Aa

Alors que les ministres des Finances de la zone euro viennent de décider des grandes lignes d’un plan d’aide éventuel à la Grèce, l’Allemagne exprime sa réticence à apporter un soutien fiancier à Athènes.

Devant les députés allemands, Angela Merkel est même allée plus loin. La Chancelière allemande s’est dite favorable à “une possible exclusion d’un pays de la zone euro qui ne parviendrait pas à redresser ses finances publiques”. “Un ultime recours” a-t-elle ajouté, déjà avancé, il y a quelques jours, par son ministre des Finances.

Selon Angela Merkel, des pénalités financières et des amendes ne servent à rien contre des pays qui, n’ayant pas d’argent, ne pourront de toute façon pas payer, comme c’est le cas pour la Grèce. Au début du mois, la Chancelière allemande s‘était félicitée du programme d’austérité de plusieurs milliards adopté par Athènes, promettant même le soutien de l’Allemagne.

Ces mesures d’austérité avaient donné lieu à plusieurs journées de grève générale en Grèce et à des manifestations ponctuées de violences.