DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La France face à l'ETA

Vous lisez:

La France face à l'ETA

Taille du texte Aa Aa

Deux jours après la mort du brigadier chef Nérin, tué lors d’une fusillade avec un commando présumé de l’organisation indépendantiste basque ETA, le président français Nicolas Sarkozy s’est rendu sur place. Il a clairement accusé l’ETA d’avoir assassiné le policier et affirmé la détermination de la France à combattre l’organisation.

“Que l’Etat sache bien que la mobilisation des forces de police et de gendarmerie de la République française contre cette organisation terroriste sera totale et sans merci, a-t-il dit.

Le président français, qui a rendu visite aux collègues et à la famille de Jean-Serge Nerin, a par ailleurs annoncé que les funérailles du policier auraient lieu mardi, et que le premier ministre espagnol, Jose Luis Zapatero ainsi que son ministre de l’intérieur, seraient présents.

Un homme se réclamant de l’ETA a été arrêté suite à la fusillade, cinq autres personnes sont toujours recherchées.
C’est la première fois qu’un policier français est tué par l’organisation indépendantiste basque.