DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Russie défend ses ambitions sur les réserves de l'Arctique

Vous lisez:

La Russie défend ses ambitions sur les réserves de l'Arctique

Taille du texte Aa Aa

La fonte des glaces dans l’Arctique : une catastrophe écologique mais également une opportunité économique.

Elle devrait progressivement permettre l’ouverture de nouvelles routes maritimes et surtout offrir un accès aux ressources énergétiques du Pole Nord – gaz, pétrole – qui représenteraient jusqu‘à un quart des réserves mondiales. Une manne sur laquelle Moscou a des vues.
Mais voilà : selon Dmitri Medvedev, tout est fait pour limiter l’accès de son pays. Ce qui pour lui est “inadmissible d’un point de vue légal et injuste géographiquement et historiquement”.

Des ressources qui aiguisent l’appétit des pays riverains tels les Etats-Unis, le Canada, la Norvège, le Danemark et, plus éloignée, la Chine.

Lors d’une expédition sous-marine à l‘été 2007, la Russie avait clairement affiché ses ambitions, en plantant son drapeau à 4 000 mètres de profondeur, sous le Pole Nord.

Et c’est ce que le Président Medvedev a voulu rappeler hier.