DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nigéria : Aux violences interreligieuses s'ajoute l'instabilité politique

Vous lisez:

Nigéria : Aux violences interreligieuses s'ajoute l'instabilité politique

Taille du texte Aa Aa

Le président par intérim, Goodluck Jonathan, a dissout ce mercredi le gouvernement fédéral. Interrogée par la presse, la ministre de l’Information avoue ne pas connaître la raison de cette dissolution.

Arrivé au pouvoir le 9 février, Goodluck Jonathan remplace le chef de l’Etat malade, et dont on est sans nouvelle depuis plusieurs jours. Un flou politique qui pourrait aggraver les violences inter-religieuses dans la région du Plateau (centre).

Dans un village près de Riyom, 13 fermiers chrétiens ont été tués par des éleveurs musulmans mercredi. Des éleveurs qui avaient déjà tué au moins une centaine de fermiers au début du mois.

Selon les rares témoins qui survivent à ces attaques, les assaillants se déguisent en soldats nigérians pour attaquer durant la nuit.

Un simple vol de bétail serait à l’origine de ces récentes violences.