DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La bataille de la santé de Barack Obama

Vous lisez:

La bataille de la santé de Barack Obama

Taille du texte Aa Aa

Le président Obama et avec lui une partie des démocrates ont jeté toutes leurs forces dans la bataille de la santé contre les républicains et une partie de leur propre camp. Offrir une couverture à presque tous les américains, et réduire l‘énorme poste financier que la santé représente aux etats unis, tel était l’objectif. Si le plan ne passe pas, ce sera un coup très dur.

Aussi, Barak Obama n’a t-il pas hésité à jouer la corde sensible, et personnelle : “Je suis ici à cause de l’histoire de ma propre mère. elle est morte d’un cancer. Dans les six derniers mois de sa vie, elle était au téléphone dans sa chambre d’hôpital à se disputer avec les compagnies d’assurance au lieu de se concentrer sur sa santé, et de passer du temps avec sa famille…”

Le système de santé américain est ainsi fait:
un peu plus de 15% de la population, les plus de 65 ans sont couverts par le programme Medicare
13%, les plus pauvres, par Medicaid, deux programmes financés par l’Etat. 58% disposent d’une assurance privée fournie par leur employeur.
15% n’ont aucune couverture.

Les Etats-Unis dépensent plus de 2 trillions de dollars pour la santé, ce qui représente 16% du PIB et pourrait monter à 20 en 2015.
La santé coûte cher aussi aux particuliers, la moitié des banqueroutes personnelles sont dûes aux dépenses de santé.

En cause, des primes exhorbitantes et fluctuantes qui ne couvrent même pas forcément tous les frais. Un américain moyen qui tombe malade peut se retrouver ruiné par les frais de santé auquel il doit faire face, il ne peut plus payer et se retrouve dépendant du programme Medicaid, ou de la bonne volonté des associations bénévoles s’il n’est pas assez pauvre.

La réforme prévoit donc d’assurer 31 millions d’américains supplémentaires.
Elle coûtera 940 milliards de dollars sur 10 ans,
Mais devrait permettre de réduire sur la même période le déficit américain de 138 milliards
En s’attaquant au gaspillage, aux fraudes et aux abus

Une autorité des primes d’assurance fédérale sera ainsi chargée d’aider les Etats à traquer les augmentations exagérées et autres pratiques déloyales (comme l’exclusion des personnes malades) des compagnies d’assurance.

Chaque américain devra trouver une assurance sur un marché plus concurrentiel et donc moins cher. Les entreprises sous formes de taxes ou de primes seront encouragées à aider leurs employés dans cette recherche.

Enfin, la réforme prévoit une augmentation des cotisations des plus riches au programme des retraités. Et des cotisations imposées également à l’industrie pharmaceutique et aux fabricants d‘équipements médicaux