DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le musée d'Orsay devient le musée des horreurs

Vous lisez:

Le musée d'Orsay devient le musée des horreurs

Taille du texte Aa Aa

Et pour bien mettre les visiteurs dans l’ambiance c’est une guillotine qui les accueille, celle que la France a utilisée jusqu’en 1977. Elle est la pièce maitresse d’une exposition intitulée “Crime et châtiment.” qui raconte l’histoire de la criminalité et des moyens de l‘éradiquer, de la révolution française à l’abolition de la peine de mort.

Parmi les autres pièces présentées, des tableaux de maîtres comme Gericault, Munch, Picasso ou Degas représentant des scènes de crimes, des viols ou des cadavres. On trouvera aussi des coupures de presse à sensation, des moulages de têtes de personnes décapitées.

L’exposition a été imaginée par Robert Badinter ex garde des Sceaux de François Mitterand, qui avait justement renvoyé la guillotine au musée en abolissant la peine de mort en 1981.