DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les suites de la lettre du Pape au clergé irlandais

Vous lisez:

Les suites de la lettre du Pape au clergé irlandais

Taille du texte Aa Aa

Dans la prière de l’angelus du dimanche matin au Vatican, le pape Benoit XVI n’a pas fait allusion à sa lettre au clergé d’Irlande dévoilée hier, parlant de la honte et du remords de l’Eglise dans l’affaire des centaines de cas de pédophilie commis par des prêtres et couverts par leurs supérieurs.
Mais il a rappelé la parole évangélique, appelant à juger avec sévérité ses propres pêchés, et à ne pas juger ceux des autres.

La lettre, lue dans toutes les églises d’Irlande, dans l’espoir de bâtir le renouveau de l‘église catholique irlandaise, a bien du mal à convaincre les fidèles.

Ce fidèle estime que le Pape n’a pas été assez loin. “Nos cardinaux sont toujours en poste, et ce sont eux, les plus âgés d’entre eux, qui ont eu à gérer le problème et l’ont dissimulé”.

“C’est beaucoup trop tard, dit cet autre, pour une lettre comme celle là. Il aurait du l‘écrire il y a bien longtemps. Ce n’est pas comme si c‘était nouveau pour l’Eglise irlandaise de 2010. Cela fait très très longtemps que ça dure”.

Par ailleurs en Allemagne, où de nombreux scandales de pédophilie dans l’Eglise ont été révélés ces dernières semaines, l’archevêque Robert Zollitsch, a reconnu que des autorités ecclésiastiques avaient été au courant de nombreux cas d’abus sexuels commis par des prêtres, et les avaient passés sous silence. Jusque là, il n’avait encore que présenté des excuses, sans reconnaître que les autorités avaient couvert les faits.