DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Europe part en croisade contre la censure iranienne

Vous lisez:

L'Europe part en croisade contre la censure iranienne

Taille du texte Aa Aa

Les ministres des Affaires étrangères de Vingt-sept ont condamné le muselage sur internet, le blocage des téléphones portables et le brouillage des programmes étrangers de radio et de télévision comme ceux de la Deutsche Welle et de la BBC. Pour y mettre un terme, les Européens sont prêts à adopter des sanctions, d’autant plus que sur le volet nucléaire, c’est l’impasse. Le commentaire du ministre finlandais des Affaires étrangères, Alexander Stubb :

“Sur l’Iran, le temps commence à manquer et il s‘écoule rapidement. Nous devrions travailler sur de véritables sanctions via le Conseil de sécurité. Mais si cela échoue, nous devrions opter pour des sanctions unilatérales de l’Union européenne. Je pense que tout le monde en a assez du gouvernement iranien.”

Des sanctions européennes. Oui, mais de quel ordre ? C’est là toute la difficulté. Certains parlent d’interdire les exportations vers l’Iran de biens et de technologies permettant les brouillages satellitaires et la censure. Des phénomènes qui ont culminé le 11 février, jour de l’anniversaire de la Révolution islamique.