DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Système de santé aux Etats Unis: un avant et un après Obama

Vous lisez:

Système de santé aux Etats Unis: un avant et un après Obama

Taille du texte Aa Aa

Avant ce vote historique du Congrès, les choses fonctionnaient comme cela. Un peu plus de 15% de la population, les plus de 65 ans ainsi que les personnes handicapées sont couverts par le programme Medicare.

13%, les plus pauvres, par Medicaid, deux programmes financés par les Etats ou le gouvernement fédéral. 58% disposent d’une assurance privée fournie par leur employeur, enfin 15% n’ont aucune couverture maladie.

La santé coûte cher aux particuliers, la moitié des faillites personnelles sont dues aux dépenses de santé. En cause, des primes d’assurance exorbitantes qui ne couvrent pas forcément tous les frais. Un américain moyen qui tombe malade peut se retrouver ruiné et basculer dans le programme Medicaid, à condition d‘être assez pauvre pour l’obtenir.

La réforme prévoit donc d’assurer 31 millions d’américains supplémentaires. Elle à été chiffrée à 940 milliards de dollars sur 10 ans, une somme imposante, mais la réforme est ainsi faite, qu’elle devrait permettre de réduire sur la même période le déficit américain de 138 milliards, en s’attaquant notamment au gaspillage, aux fraudes et aux abus.

Une autorité des primes d’assurance fédérale va être créée. Elle sera chargée d’aider les Etats à traquer les augmentations démesurées et autres pratiques déloyales, comme la radiation des personnes malades par les compagnies d’assurance.

Chaque américain devra trouver une assurance sur un marché plus concurrentiel. Les entreprises sous formes de taxes ou de primes seront encouragées à aider leurs employés dans cette recherche.

Enfin, la réforme prévoit une augmentation des cotisations des plus riches au programme des retraités, et des cotisations imposées à l’industrie pharmaceutique et aux fabricants d‘équipements médicaux