DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie : le gouvernement veut démilitariser la Constitution

Vous lisez:

Turquie : le gouvernement veut démilitariser la Constitution

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement turc veut démilitariser la Constitution. Un projet qui engendre de nouvelles tensions avec le camp laïc.

Les dirigeants du parti au pouvoir, l’AKP, se sont donnés une semaine pour convaincre les partis d’opposition de la nécessité de cette révision.

L’actuelle Constitution turque date du début des années 80 au lendemain du coup d‘état militaire.

Le vice-Premier ministre assure que ces changements sont nécessaires pour pouvoir continuer d’avancer dans les négociations avec l’Union européenne. Il réfute aussi vouloir renforcer le pouvoir de l’AKP… Cemil Ciçek : “L’objectif de ce changement constitutionnel est d’installer la souveraineté du peuple dans tous les domaines et de renforcer le pouvoir du peuple. Aujourd’hui nous sommes ici, mais demain un autre parti pourrait être au pouvoir. Ce qui ne change pas c’est la volonté du peuple, la souveraineté du peuple. Il ne semble pas possible d’associer ce pays à une constitution sous tutelle militaire”.

La révision prévoit de changer le mode de nomination des magistrats. La Haute-Magistrature, bastion de la laïcité est généralement hostile à l’AKP. Le gouvernement veut aussi rendre plus difficile la dissolution des partis politiques. L’AKP avait échappé de peu à la procédure il y a deux ans.
Bien que majoritaire à l’Assemblée, l’AKP a besoin de l’opposition pour faire passer cette révision Constitutionnelle. En cas d‘échec le gouvernement soumettra sa réforme à référendum.