DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Aide à la Grèce : les Allemands récalcitrants

Vous lisez:

Aide à la Grèce : les Allemands récalcitrants

Taille du texte Aa Aa

Faut-il voler au secours de la Grèce ? En Allemagne, ils sont nombreux à être dubitatifs. Et à un mois-et-demi d’une élection régionale importante, la voix de ces électeurs ne compte pas pour du beurre :

“Pour l’instant, moi, je dirais non”, répond une Berlinoise.

“Je pense que nous sommes suffisamment forts. L’Europe est tellement grande. Nous pouvons remettre la Grèce sur les rails”, affirme un autre.

Pour rassurer ses concitoyens les plus sceptiques, la chancelière Angela Merkel entonne le refrain de l’orthodoxie à l’allemande. Il faut durcir les sanctions pour que le Pacte de stabilité soit respecté par tous et que la monnaie unique ne soit pas mise en danger par les mauvais élèves.

“Le message d’Athênes a été plutôt clair : nous ne voulons pas le faire seuls. Et les Allemands répondent : nous ne comprenons pas. Vous pouvez réunir l’argent et vous devez faire face au marché”, explique l’analyste Daniel Gros.

Les Allemands ont abandonné le Deutschemark en misant sur un euro stable, et pour Angela Merkel, cette confiance ne doit en aucun cas être trahie. Seulement voilà, l’euro vient déjà de chuter à son plus bas niveau face au dollar depuis près d’un an.