DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ouverture du sommet européen sur fond de crise grecque

Vous lisez:

Ouverture du sommet européen sur fond de crise grecque

Taille du texte Aa Aa

Le sommet européen qui s’ouvre aujourd’hui à Bruxelles permettra-t-il de sceller définitivement un accord pour un soutien financier de la Grèce ? Tout semblait indiquer que non hier, même si c’est bien cette question, et celle de la lutte contre les déficits publics, qui devraient être au coeur des discussions des 27.

Incertitude aussi quant à la tenue d’une réunion des 16 pays membres de l’Eurogroupe, juste avant l’ouverture du sommet, pour réfléchir à un plan de sauvetage de la Grèce.

Le président de la Commission européenne en appelle à la solidarité.

“La Commission considère que le temps est maintenant venu de créer, au sein de la zone euro, un instrument d’action coordonnée, qui pourrait permettre d’assister la Grèce en cas de besoin, a déclaré José Manuel Barroso. Au-delà des aspects techniques, toute solution envisagée devra permettre de renforcer et de consolider l’unité et la cohérence de la zone euro et de sa gouvernance.”

Pour Angela Merkel, toujours très réticente à l’idée que les 16 soldent le compte d’Athènes, pas question de transformer le sommet en laboratoire d’idées sur la dette grecque. Sans oublier que des élections locales mais capitales sont prévues dans un peu plus d’un mois dans son pays.

Sans oublier que l’euro traverse en ce moment de grosses difficultés. Hier, il a d’ailleurs atteint son plus bas niveau depuis 10 mois par rapport au dollar américain. Sujet préoccupant et qui pourrait mettre tout le monde d’accord sur la nécessité d’une réunion de l’eurogroupe dans la journée.