DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La pression s'accroit sur Benoit XVI au gré des révélations du New York Times

Vous lisez:

La pression s'accroit sur Benoit XVI au gré des révélations du New York Times

Taille du texte Aa Aa

Le quotidien américain accuse le pape d’avoir couvert dans le passé un prêtre américain soupçonné d’avoir abusé ou violenté 200 enfants sourds.

“Pure spéculation” selon le Vatican qui affirme que Benoit XVI alors cardinal Ratzinger ne savait rien et qu’il n’a eu de cesse au contraire de condamner ces abus.

Mais alors que les révélations se multiplient notamment en l’Irlande et aux Etats-Unis, certaines voix réclament une vaste “opération vérité” à l’image du correspondant de l’agence Reuters au Vatican :

“La plupart des victimes ou des groupes de victimes ont appelé à une transparence totale mais pas seulement les victimes, les spécialistes de l’Eglise et les théoligiens aussi en particulier aux Etats-Unis et en Allemagne, etc… Ils disent simplement “Maintenant il faut tout nettoyer, allez jusqu’au bout, faites le maintenant sinon si les affaires sortent une par une tout cela va se transformer en agonie pour tout le monde et surtout pour le Vatican”.

Les Eglises de France et d’Angleterre ont adressé des messages de soutiens à Benoit XVI.

Mais aux Etats-Unis certains avocats des victimes de pédophilie accusent directement le pape et ils exigent l’ouverture d’une enquête indépendante pour faire toute la lumière sur les parts d’ombre de l’Eglise Catholique : “Il y a zéro confiance, pas de confiance dans l’Eglise catholique et dans la capacité du clergé à traiter ce problème. Ils ont une tradition historique d’auto-défense. Toutes les routes et les responsabilités ultimes dans l‘étouffement du scandale conduisent à Rome”.

A quelques semaines du 5ème anniversaire de son pontificat, Benoit XVI apparaît dans la tourmente malgré une lettre d’excuses sans précédent pour dénoncer les actes commis en Irlande et demander que les coupables soient traduits en justice.