DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le chagrin et la colère de familles sud-coréennes

Vous lisez:

Le chagrin et la colère de familles sud-coréennes

Taille du texte Aa Aa

46 marins sont portés disparus depuis vendredi, depuis le naufrage d’un navire de guerre de la Corée du Sud.

Leurs proches, 150 personnes environ, ont tenté d’investir une base militaire située au sud de Séoul pour protester contre le manque d’information concernant les causes du désastre. L’armée les a repoussés.

Le Cheonan, une corvette de 1.200 tonnes, a coulé en mer Jaune, près de l‘île Baengnyeong, après une explosion d’origine toujours indéterminée.

Seule information de l’Etat-major sud-coréen, il n’y pas de preuve d’une implication de la Corée du Nord.

La disparition de la corvette s’est produite dans une zone maritime que se disputent les deux Corées, théoriquement toujours en guerre, faute de traité de paix depuis la guerre de 1950-53.

Six bâtiments sud-coréens mènent les opérations de recherches. 58 marins ont pu être sauvés. Parmi eux, 13 blessés. L‘épave du bateau devrait être renflouée dans le mois à venir.

Selon la presse sud-coréenne, la corvette transportait des torpilles et d’autres munitions. Et l’explosion a été telle que le bâtiment s’est soulevé dans l’air avant de sombrer.