DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Corée-du-Sud: des familles au désespoir

Vous lisez:

Corée-du-Sud: des familles au désespoir

Taille du texte Aa Aa

Les familles des marins sud-coréens disparus depuis vendredi ne se résignent pas.
Entre chagrin et colère, elles espèrent que leurs proches ont survécu, qu’ils sont enfermés, vivants, dans la coque du navire de guerre qui a coulé en mer Jaune.

Assiégeant la base navale, le père d’un jeune marin, estime que le gouvernement pourrait mobiliser plus de monde pour les opérations de secours:
“Ils n’ont envoyé qu’une seule équipe de plongeurs. Ils ne sont même pas arrivés à entrer dans l‘épave. Pensons à l’oppression que doivent ressentir ces marins. Le plus important n’est pas de chercher les responsables, mais de sauver ces personnes.”

Rien ne prouve que les 46 marins qui manquent à l’appel soient encore vivants et bloquer dans l‘épave.
La corvette a en partie explosé avant de couler. Mais le Premier ministre sud-coréen, qui s’est rendu sur place, veut aussi garder espoir.

58 marins ont été sauvés peu après le naufrage. Depuis rien. Les autorités ont cherché à savoir si la Corée du Nord aurait pu être impliquée. Mais l’hypothèse a été écartée.

Cette zone de la mer Jaune, disputée par les deux Corées, est le théâtre d’escarmouches qui ont fait plusieurs dizaines de morts depuis 11 ans maintenant.