DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Thaïlande: les chemises rouges assiègent une base militaire

Vous lisez:

Thaïlande: les chemises rouges assiègent une base militaire

Taille du texte Aa Aa

La tension est montée d’un cran à Bangkok, mais le gouvernement tente de négocier. 
Les chemises rouges qui réclament la démission du Premier ministre et l’organisation de législatives anticipées ont assiégé une base militaire après avoir manifesté dans la capitale thaïlandaise.
Pour tenter d‘éviter la confrontation, le Premier ministre AbhisitVejjajiva affirme qu’il recevra les leaders des chemises rouges si les manifestants s‘éloignent de la base militaire où il a établi ses quartiers de crise.  
 
Peu avant il s‘était adressé à eux via la télévision: “Je vous informe, dit-il, que si vous mobilisez les foules contre le 11ème régiment d’infanterie, je ne pense plus être en mesure de négocier et de rester. Mais j’insiste, le dialogue reste ouvert.“ 
 
Samedi soir, deux chaînes de télévisions ont été victimes d’attaques à la grenade. Il y a deux semaines que les manifestations ont débuté pour réclamer la dissolution du parlement. D’autres attaques à la grenade ont déjà fait un mort et plusieurs blessés. Les chemises rouges nient toute implication.
 
La Thaïlande est engluée dans une grave crise politique qui a éclaté au grand jour en 2006 lorsqu’un coup d‘état militaire a entraîné la chute de l’ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra soutenu par les chemises rouges.