DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bruxelles veut renforcer l'arsenal contre la pédopornographie et la traite des êtres humains

Vous lisez:

Bruxelles veut renforcer l'arsenal contre la pédopornographie et la traite des êtres humains

Taille du texte Aa Aa

La pédopornographie. Un fléau en pleine expansion. Chaque jour, on recense 200 nouvelles images sur le web. Pour endiguer le phénomène, Bruxelles propose une nouvelle réglementation. Tous les pays de l’Union devraient durcir les sanctions et veiller à ce que l’accès à ces sites soit bloqué. La consultation de matériel pédopornographique sans téléchargement serait aussi passible de poursuites.

Et pour la commissaire européenne aux Affaires intérieures, Cecilia Malmström, l’argument d’une entrave à la liberté d’expression ne tient pas la route :

“Laissez-moi être très claire : la pédopornographie n’a rien à voir avec la liberté d’expression. Il s’agit d’un crime horrible et non pas de faire circuler une opinion.”

Cecilia Malmström a aussi présenté un autre projet de directive contre la traite des êtres humains. Elle propose d’harmoniser les infractions et les sanctions et de fournir une meilleure assistance aux victimes de cette forme d’esclavage moderne. Il revient désormais aux ministres des Vingt-sept et au Parlement européen de se prononcer sur ces deux projets.