DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deux femmes kamikazes tuent plus de 30 passagers dans le métro de Moscou

Vous lisez:

Deux femmes kamikazes tuent plus de 30 passagers dans le métro de Moscou

Taille du texte Aa Aa

La tragédie s’est déroulée ce matin à Moscou à l’heure de pointe, 34 personnes au moins sont mortes. Le parquet russe a annoncé l’ouverture d’une enquête pour “terrorisme”.

Juste avant 8 heures, plus de 20 passagers ont été tués dans un attentat-suicide dans une rame de métro à la station Loubianka. A la station Park Koultouri, une seconde explosion s’est produite, 40 minutes plus tard. Là, ce sont une dizaine de personnes qui ont perdu la vie.

Le maire de Moscou, Iouri Loujkov s’est rendu à Park Koultouri : “Ce sont des attentats terroristes commis par des femmes kamikazes. Je ne peux pas dire exactement si c‘était dans les wagons ou sur les quais, mais je peux dire que l’explosion a eu lieu au moment où les wagons approchaient du quai pour que le nombre des victimes soit le plus grand possible.”

Environ 8,5 millions de personnes empruntent le métro de Moscou chaque jour. Autant dire que la fermeture de la ligne sur laquelle se trouvent les deux stations a provoqué des embouteillages sur les routes. La station Loubianka est un site hautement symbolique à Moscou, puisqu’elle est située juste sous le siège du FSB, les services de renseignement russes.

Dans ce drame, le terrorisme caucasien est pointé du doigt. La capitale a été en effet touchée ces dix dernières années par des attentats revendiqués par des militants de la cause tchétchène, mais les attaques étaient devenues moins fréquentes. C’est le premier événement de cette ampleur à Moscou depuis six ans.