DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La droite de Berlusconi ravit 4 régions cruciales à la gauche dont celle très symbolique de Rome

Vous lisez:

La droite de Berlusconi ravit 4 régions cruciales à la gauche dont celle très symbolique de Rome

Taille du texte Aa Aa

Déjouant les pronostics les plus négatifs, Renata Polverini, la syndicaliste de droite est sortie gagnante d’un duel très serré avec l’ex-commissaire européenne de gauche Emma Bonino. Handicap de taille, la liste PDL de Berlusconi ne participait pas au scrutin en raison d’un cafouillage lors de l’enregistrement. Polverini euphorique a parlé de “véritable miracle, quand les gens veulent quelque chose, tout est possible”.

Au total, le centre-droit remporte 6 régions lors de ce scrutin présenté à l’origine comme celui de tous les dangers pour le président du Conseil italien.

Il s’agit de la Lombardie et de la Vénétie, deux fiefs traditionnels de la droite, auxquelles s’ajoutent la Calabre, la Campanie, le Piémont et la région de Rome.

Mais le grand vainqueur semble être la Ligue du Nord, le parti populiste et xénophobe allié de Berlusconi qui remporte les régions de la Vénétie et du Piémont. Un résultat qui va peser sur la coalition de Berlusconi. Un virage à droite et un remaniement sont attendus.

L’opposition de centre-gauche conserve 7 des 13 régions qui étaient en jeu lors de ces élections mais le coup est rude alors qu’elle pensait reprendre la main sur la droite au pouvoir.

Le taux d’abstention est record. Un tiers des 41 millions d’Italiens appelés à voter ont ainsi boudé les urnes. Du jamais vu depuis 15 ans.