DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La piste caucase privilégiée après les attentats du métro de Moscou

Vous lisez:

La piste caucase privilégiée après les attentats du métro de Moscou

Taille du texte Aa Aa

Les services spéciaux russes semblent peu enclins au doute. Pour eux, les attentats d’hier ont été commis par des groupes terroristes du Caucase du Nord, même si peu d‘éléments permettent, pour le moment, de confirmer cette thèse.

Ce qui est sûr, c’est que ces rebelles avaient des raisons d’en vouloir à Moscou, deux de leurs leaders ont en effet été récemment tués au cours d’une opération spéciale du FSB.

Les ministres des Affaires étrangères du G8 réunis au Canada condamnent fermement ces attentats, à l’image du chef de la diplomatie russe.

“Tout ceci nous incite à renforcer la coordination internationale pour faire en sorte que les terroristes qui organisent et planifient ces actions en paient les conséquences à l’avenir. Et qu’ils ne puissent plus se sentir en sécurité nulle part, a déclaré Serguei Lavrov.”

L’opposition russe estime quant à elle que ces attaques sont un pied de nez à la politique sécuritaire du gouvernement, le FSB et le palais présidentiel se trouvant tout près du lieu des attaques.

“Nous devons malheureusement en arriver à la conclusion que les mesures du gouvernement pour stabiliser le Caucase ont échoué, a déclaré Boris Nemtsov, leader du mouvement d’opposition Solidarité. Sans changement clair de stratégie, il n’aura aucune chance de combattre le terrorisme. Sans parler du fait que les services de sécurité ont plus tendance à lutter contre l’opposition, que contre les terroristes eux-mêmes.”

Une journée de deuil a été observée dans la seule capitale russe, mais des offices religieux vont être célébrés dans tout le pays.

Plus de 70 personnes ont aussi été blessées dans la catastrophe, cinq sont toujours dans un état critique à cette heure.