DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Russie toujours sous le choc

Vous lisez:

La Russie toujours sous le choc

Taille du texte Aa Aa

L’heure est au recueillement à Moscou au lendemain des attentats survenus dans le métro. Une journée de deuil a été décrétée dans la capitale russe pour rendre hommage aux 39 personnes tuées dans deux explosions hier matin.
 
Des attentats attribués à deux kamikazes, des femmes qui seraient liées à des groupes rebelles du Caucase du nord, selon les autorités. La piste étrangère, de terroristes basés à la frontière entre l’Afghanistan et le Pakistan, est également envisagée.
 
Après avoir déposé une gerbe sur le quai de la station de Loubianka, le président russe a qualifié les auteurs de ces actes de “bêtes sauvages”.

“Ils seront anéantis” a ajouté Vladimir Poutine. Le premier ministre a, lui, écourté un voyage en Sibérie pour se rendre au chevet des nombreux blessés. Ils ont été touchés d’abord à Loubianka, dans une station située à quelques mètres du Kremlin et des services de renseignement russes. 40 minutes plus tard, sur la même ligne, une autre femme activait sa ceinture d’explosifs à Park Koultoury, là où a été tournée cette vidéo amateur.
 
Deux femmes qui auraient accompagné les kamikazes ont été identifiées grâce à des caméras de surveillance, elles sont donc activement recherchées. Les moscovites tentent, eux, de reprendre une vie normale. Du reste, la circulation a retrouvé sa cadence habituelle sur la ligne.
  
Ce n’est pas la première fois que le métro de la capitale russe est visé. En 2004, un attentat similaire avait fait 41 morts et 250 blessés.