DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Victoire de Silvio Berlusconi et de la Ligue du Nord

Vous lisez:

Victoire de Silvio Berlusconi et de la Ligue du Nord

Taille du texte Aa Aa

Silvio Berlusconi se félicite du résultat des élections régionales. Malgré les scandales, les violences de la campagne, les cafouillages sur certaines listes électorales, les Italiens ont dit oui à la politique du gouvernement de droite, oui au Peuple des libertés et à la Ligue du nord…
Un symbole fort de la victoire: la droite a remporté la région de Rome, le Latium. Renata Polverini a battu l’ex-ministre et commissaire européenne de gauche Emma Bonino.

Sur les 13 régions en jeu, la droite a conservé ses deux bastions, la Lombardie et Vénétie où la Ligue du Nord est arrivée en tête. Et elle en a gagné 4 autres.

Et tout cela encore grâce à la Ligue du Nord qui a joué un rôle de locomotive pour la coalition au pouvoir. Son candidat Roberto Cota a créé la surprise en détrônant la président sortante du Piémont, la région ouvrière de Turin:
“Je vais oeuvrer pour développer le Piémont et je dédie cette victoire à ma famille et à Umberto Bossi.”

La Ligue du Nord devient le parti le plus important dans le nord de l’Italie et Umberto Bossi en est conscient.
A la question d’un journaliste : “que direz-vous à Berlusconi ?” Il a répondu: “Je lui dirai bravo, vous avez résisté à la furie de la Ligue du nord!”

Bossi est désormais en position d’avoir des exigences au sein de la coalition gouvernementale. Cela risque de provoquer de sérieux remous et des résistances d’un important allié de Berlusconi, Gianfranco Fini, le président de la chambre des députés.