DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deux jours après les attentats-suicide de Moscou, le Daghestan est endeuillé par des attaques meurtrières

Vous lisez:

Deux jours après les attentats-suicide de Moscou, le Daghestan est endeuillé par des attaques meurtrières

Taille du texte Aa Aa

Deux jours après les attentats de Moscou, la République du Daghestan est la cible d’une double attaque meurtrière. Ces attentats se sont produits à Kizliar, ville situé dans le nord de la République Ciscaucasienne, non loin de la frontière tchétchène.

Le bilan est de au moins 11 morts et 28 blessés selon la cellule antiterroriste du FSB. Parmi les victimes figure le chef de la police locale. Tout d’abord une voiture piégée a explosé, puis un kamikaze habillé en policier s’est approché de la foule et a déclenché sa charge. Les déflagrations ont arraché le toit d’une école à proximité. Il n’y avait pas d’enfants dans le bâtiment.

Le Daguestan est le théâtre depuis plusieurs mois d’affrontements meurtriers entre des rebelles islamistes et les forces de sécurité.

Pour le Premier ministre russe Vladimir Poutine, les attentats de ce matin et ceux du métro de Moscou pourraient bien être liés… “Je n’exclus pas que ce soit l’acte d’un seul et même groupe” a-t-il dit lors du Conseil des ministres. “C’est un crime contre la Russie. Les forces spéciales et la police sont au travail. Et nous devons mettre en place des compensations pour les familles des victimes de ces attentats”.

Les attentats perpétrés dans le métro de Moscou lundi ont fait 34 morts. Selon les enquêteurs, deux femmes kamikazes ont mené ces attaques. Leur photos, issues des caméras de sécurité du métro, ont été divulguées à la presse.

Les forces de sécurité russes recherchent activement trois autres personnes liées à ces attaques, deux femmes et un homme.

Ces personnes seraient liées au Nord-Caucase. Le terroriste tchétchène Doku Umarov, leader de l’Emirat du Caucase a personnellement revendiqué ce mercredi le double attentat-suicide du métro de Moscou. Dans une déclaration vidéo, il a juré de poursuivre ses actions contre des objectifs russes.

Dans la capitale russe, les familles des victimes ont commencé à enterrer leurs morts. Ces attentats sont les plus meurtriers depuis six ans à Moscou.