DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La taxe bancaire adoptée mercredi par le conseil des ministres allemand

Vous lisez:

La taxe bancaire adoptée mercredi par le conseil des ministres allemand

Taille du texte Aa Aa

Aucun ministre étranger n’avait jamais assisté individuellement à un Conseil des ministres allemand. Depuis mercredi c’est chose faite avec Christine Lagarde : la ministre française de l’Economie, alors que l’un des principaux sujets du conseil des ministres allemand était l’adoption du principe d’une taxe sur les banques, la France en étant encore au stade de la réflexion sur ce sujet.

“Les nouvelles mesures sur la régulation du marché financier que le gouvernement a adopté aujourd’hui, a expliqué Wolfgang Schäuble, le ministre allemand des finances, font partie du programme de mesures que nous avons approuvé au niveau international, au niveau du G20, de
l’Europe et au niveau national”.

Le projet français – à l‘état d’esquisse – diffère du mécanisme allemand. Mais un accord franco-allemand existe sur les critères de cette taxe.

“Je crois que nous sommes tout à fait d’accord sur le fait que le quantum et la nature de la taxe doit être déterminée en fonction du profil de risque de l‘établissement financier, a déclaré Christine Lagarde.”

Le principal point de divergence franco-allemand porte sur la destination du produit de la taxe : dans un fond de sauvetage pour l’Allemagne et dans les caisses de l’Etat pour la France. Mais les positions peuvent encore évoluer.