DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Massacre de Srebrenica : condamnations du parlement serbe

Vous lisez:

Massacre de Srebrenica : condamnations du parlement serbe

Taille du texte Aa Aa

Un massacre oui, mais pas un génocide.

15 ans après les crimes commis contre 8000 musulmans bosniaques à Srebrenica, le Parlement serbe condamne pour la première fois leur exécution, et adopte une résolution en ce sens.

Après des années de déni, la déclaration défendue par une majorité des députés présente officiellement des excuses aux familles des victimes.

Elle fait en revanche l’impasse sur le terme de “génocide”.

“Le Parlement de Serbie condamne avec une extrême vigueur le crime commis contre la population bosniaque de Srebrenica, en juillet 1995, tel qu‘établi par l’arrêt de la Cour internationale de justice”, a déclaré Meho Omerovic, vice-président du parti démocrate serbe.

Un sujet encore loin de faire l’unanimité en Serbie, 46 députés ont d’ailleurs voté contre le texte, ratifié après 13 heures de débat. Le chef des radicaux évoque des pressions étrangères.

“Cette déclaration, qui était déjà prête depuis longtemps, est le résultat de pressions imposées à notre pays, et ce qui semble acceptable pour la majorité au pouvoir risque d’exposer la Serbie à des conséquences imprévisibles, a quant à lui affirmé Dragan Todorovic.”

Des dizaines d’opposants nationalistes ont manifesté à l’extérieur du parlement, pour redire leur soutien à Radovan Karadzic et Ratko Mladic, considérés comme les deux principaux responsables du massacre.

Mladic, commandant des forces serbes bosniaques à Srebrenica, a été inculpé de génocide pour son rôle dans ces atrocités. Son arrestation est une des conditions posées par Bruxelles pour ouvrir le processus d’adhésion de la Serbie à l’Union européenne.