DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Srebrenica : la Serbie fait face à son passé

Vous lisez:

Srebrenica : la Serbie fait face à son passé

Taille du texte Aa Aa

15 ans après les faits, la Serbie condamne le massacre de Srebrenica. Le parlement serbe a adopté une résolution, par laquelle le pays présente des excuses aux familles des 8000 musulmans de Bosnie tués en juillet 1995. Tout n’a pas été fait pour empêcher cette tragédie, peut-on lire en substance. Mais la déclaration fait l’impasse sur le terme de “génocide”.

Car la question reste sensible. Preuve en est : il aura fallu 13 heures de débat au parlement pour que le texte soit adopté. A l’extérieur, des opposants manifestaient, eux, leur soutien indéfectible aux responsables du massacre : les chefs des Forces serbes de Bosnie : Radovan Karadzic et Ratko Mladic. Ce dernier est toujours en cavale. Il a été inculpé de génocide par le tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie.

Bruxelles a fait de son arrestation la condition sine qua none pour ouvrir le processus d’adhésion de la Serbie à l’Union européenne. Cette résolution vient donc appuyer les efforts de rapprochement de Belgrade avec les 27.