DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vers une interdiction de la Burqa dans les lieux publics en Belgique

Vous lisez:

Vers une interdiction de la Burqa dans les lieux publics en Belgique

Taille du texte Aa Aa

Une commission parlementaire s’est prononcée à l’unanimité en faveur de cette mesure. Si d’ici l‘été, la Chambre des députés confirme ce vote, la Belgique deviendra alors le premier pays d’Europe à bannir le port du voile intégral dans l’espace public.

Habillée de ce vêtement qui cache intégralement son corps mais aussi son visage, une femme s’exposerait alors à une amende et/ou à une peine de prison pouvant aller jusqu‘à 7 jours.

Le débat sur le voile intégral s’anime dans plusieurs pays européens. La France, les Pays-Bas, l’Italie et le Danemark envisage de légiférer. La Suisse et l’Autriche pourraient l’envisager si de plus en plus de femmes venaient à adopter le vêtement.

En France, après le débat sur le voile à l‘école, Nicolas Sarkozy avait lancé, l’an dernier face aux parlementaires, celui du voile intégral.

“La burka ne sera pas le bienvenue sur le territoire de la république française”, avait affirmé le Président français. “Nous ne pouvons pas accepter dans notre pays des femmes prisonnières derrière un grillage, coupées de toute vie sociale, privées de toute identité, ce n’est pas l’idée que la république française se fait de la dignité de la femme”.

Alors qu’en France le Conseil d’Etat vient d‘écarter une interdiction totale du voile intégral, une partie de la classe politique française se dit prête à légiférer quand même en ce sens.

En France, comme ailleurs, le sujet est ultra délicat et ne concerne qu’une minorité de femmes.
Elles sont une centaine en Belgique contre 2000 en France et portent soit la burqa, soit le Niqab.

La burka cache l’intégralité du corps et du visage y compris les yeux derrière une grille de tissus. Elle vient d’Asie et on la trouve essentiellement en Afghanistan, au Pakistan et en Inde.

Le Niqab ne laisse apparaître que les yeux. Il est originaire du Moyen-Orient et est porté essentiellement en Arabie saoudite, au Yémen ou au Bahrein.

Se dissimuler totalement sous de longs voiles sombres ne serait, selon des spécialistes, pas préconisé par le Coran. Ces femmes, qui assurent opter délibérément pour ces vêtements, le feraient notamment pour accéder à des “sommets” spirituels et religieux.
Qu’en est il réellement? Liberté religieuse ou soumission? Là, est toute la difficulté de la législation.

Certains pays, comme l’Italie, contournent l’obstacle, se cachant derrière des lois sécuritaires sur l’interdiction d’apparaître masqué en public, soit interdire sans entrer dans le fond du débat.