DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le double-attentat de Moscou revendiqué

Vous lisez:

Le double-attentat de Moscou revendiqué

Taille du texte Aa Aa

Alors qu‘étaient enterrées mercredi après midi les victimes du double-attentat suicide du métro de Moscou, le terroriste tchétchène Doku Oumarov a revendiqué les attaques dans la capitale.
Initialement, un porte-parole de “l‘émirat du Caucase” avait démenti l’implication du mouvement dans ces attentats.

Mais mercredi soir, le site indépendantiste Kavkazcenter a posté une vidéo datant du jour même des attentats. Le leader tchétchène révèle qu’il s’agit d’ “un acte de vengeance” contre, dit-il, le carnage commis par les forces russes en Ingouchie en février. Oumarov affirme avoir donné personnellement l’ordre de commettre les attentats de Moscou.

Deux femmes kamikazes ont déclenché leurs charges à quarante minutes d’intervalle provoquant le chaos dans les stations de métro. Le bilan final est de 39 morts et environ 80 blessés.
Le Président Medvedev fait le lien avec les attentats au Daguestan mercredi matin :

“Ces attaques sont le fruit d’un même mouvement terroriste qui ne cesse de croître ces derniers temps dans le Caucase. Nous le combattons et nous ne cesserons pas de le combattre. Bien sûr après ces attentats à Moscou et au Daguestan, l’Etat viendra en aide aux familles des victimes”, a poursuivi le chef de l’Etat.

Mercredi matin, la ville de Kizliar au Daguestan a été frappé par un double-attentat qui a fait une douzaine de morts et une trentaine de blessés.

Kizliar est située dans le nord de la République, près de la frontière tchétchène. Tout d’abord, une voiture piégée a explosé. Puis, quelques minutes plus tard, alors que l’endroit était bouclé par les forces de l’ordre, un kamikaze, habillé en policier, a déclenché sa charge. Les déflagrations ont fait beaucoup de dégâts alentours, arrachant même le toit d’une école, heureusement aucun enfant n‘était présent dans l‘établissement.