DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée affirme se soumettre au pouvoir politique en Guinée-Bissau où la situation reste tendue

Vous lisez:

L'armée affirme se soumettre au pouvoir politique en Guinée-Bissau où la situation reste tendue

Taille du texte Aa Aa

Le premier ministre Carlos Gomes Junior et le chef d‘état-major de l’armée José Zamora Induta ont été arrêtés hier ainsi que 40 officiers. Le chef du gouvernement a été maintenu en résidence surveillée à son domicile.

Des centaines de ses sympathisants s‘étaient rassemblées devant sa maison pour exiger sa libération avant de se disperser progressivement.

Des militaires mutins avaient auparavant pris le contrôle de la capitale de ce petit pauvre d’Afrique de l’Ouest considéré comme une plaque tournante du trafic de cocaïne.

Mais leur nouvel homme fort le général Antonio Indjai a assuré que le coup de force n‘était qu’un “problème purement militaire”. Il avait toutefois menacé de tuer le premier ministre si ces partisans ne cessaient pas leurs rassemblements.

Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU a appelé les dirigeants du pays à “résoudre les différends d’une manière pacifique”.

L’Union européenne présidée actuellement par l’Espagne, le Portugal, ancienne puissance coloniale et les Etats-Unis ont également réclamé un retour à l’ordre constitutionnel”.