DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les propos douteux d'un prêtre autour de l'antisémitisme

Vous lisez:

Les propos douteux d'un prêtre autour de l'antisémitisme

Taille du texte Aa Aa

Comme il semble long, cette année, le chemin de croix pour l’Eglise catholique ! Il y a les révélations en cascade des cas de pédophilie. Et puis, il y a la gestion de ces scandales par le Vatican. Ce vendredi, un prêtre italien a cru bien faire en lisant, devant le Pape, une lettre de soutien qu’il a reçue d’un ami juif. L’auteur de la lettre dit “suivre avec dégoût l’attaque violente et concentrique contre l’Eglise, contre le Pape et contre tous les fidèles à travers le monde”. Il poursuit : “l’utilisation du stéréotype, le transfert de la responsabilité et de la faute personnelles à la faute collective me rappellent les aspects les plus honteux de l’antisémitisme”.

Aussitôt, des associations juives ont réagi pour dénoncer le caractère plus que douteux de ce rapprochement entre l’antisémitisme et les scandales de pédophilie qui ébranlent l’Eglise catholique. “Pendant tant d’années, explique Abraham Foxman, responsable de la Ligue antidiffamation, le Vendredi saint a été, pour l’Eglise catholique, la journée antisémite par excellence. Aussi, il est bien triste de voir qu’un prêtre fasse preuve d’une telle ignorance de l’histoire”. Abraham Foxman rappelle que l’antisémitisme a causé la mort de millions de personnes, et que cela ne peut pas être comparé à la crise que traverse aujourd’hui l’Eglise.

Face à la polémique née de la lecture de cette lettre, le Vatican a réagi, en affirmant que cela ne reflétait en rien la position officielle de l’Eglise catholique.