DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Raul Castro dit non au chantage

Vous lisez:

Raul Castro dit non au chantage

Taille du texte Aa Aa

Cuba condamne ce qu’il considère être le chantage de l’Union européenne et des Etats-Unis.
C’est devant le congrès des jeunes communistes à la Havane que le président cubain Raul Castro a accusé Bruxelles et Washington de parrainer la grève de la faim d’un dissident cubain et de vouloir détruire la Révolution cubaine.

“La tenue de ce congrès coïncide avec une campagne de discrédit contre Cuba, une campagne organisée et financée par les centres du pouvoir impérial aux Etats-unis et en Europe.
Nous ne céderons jamais au chantage d’aucun pays ou groupes de nations, peu importe leur puissance.”

C’est une manière de réagir aux critiques auxquelles Cuba doit faire face depuis la mort du prisonnier politique Orlando Zapata, et depuis la grève de la faim de Guillermo Farinas. Ce psychologue et cyberjournaliste réclame la libération des prisonniers politiques malades depuis plus d’un mois.
Dans sa lutte, il est appuyé par les Dames blanches qui tentent régulièrement de manifester dans les rues de la Havane. Ces femmes réclament la libération de dissidents politiques arrêtés en mars 2003. Leur mouvement créé des remous au sein du régime castriste.