DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Accord Daimler/Renault/Nissan : plus qu'une simple coopération

Vous lisez:

Accord Daimler/Renault/Nissan : plus qu'une simple coopération

Taille du texte Aa Aa

Les Pdg de Renault/NIssan et de Daimler ont détaillé mercredi à Bruxelles les modalités de leur alliance dans laquelle Daimler détiendra 3,1% de Renault comme de Nissan, lesquels possèderont chacun 1,55% du capital du constructeur allemand. Le français devrait voir baisser légèrement sa participation à 43,4%  dans le capital du japonais.

Ce qui est désormais plus qu’un simple partenariat technologique doit se concrétiser par la mise en commun de moteurs et une plate-forme commune pour les petites voitures : les futures Renault Twingo et Smart chez Daimler, ainsi qu’un voiture électrique. Les premières réalisations communes devraient voir le jour en 2013.

Pour les deux groupes, l’avantage de cette coopération renforcée s’entend en terme d‘échelle comme l’a expliqué mercredi Carlos Ghosn le Pdg de Renault-Nissan : “sur le moyen terme, Renault et Nissan bénéficieront tous les deux de ces projets de voitures et de moteurs réalisés en commun et qui nous permettront d’avoir de meilleurs produits à des coûts moins élevés”.

Carlos Ghosn attend au moins deux milliards d’euros de synergies pour Renault/NIssan d’ici cinq ans.

“La première chose a affirmé Dieter Zetsche, le Pdg de Daimler, c’est que nous avons posé les bases pour réaliser la nouvelle génération des modèles Smart d’une façon rentable et durable, économiquement parlant”.

Le trio Daimler/Renault/Nissan coopérera également dans les véhicules et les batteries électriques. Le duo franco/japonais aidera l’allemand dans les petites cylindrées et ce dernier apportera son expertise dans le domaine de la  motorisation.