DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Côte-à-côte pour commémorer le massacre de Katyn

Vous lisez:

Côte-à-côte pour commémorer le massacre de Katyn

Taille du texte Aa Aa

Pour la première fois, 70 ans après les faits, les chefs de gouvernements russes et polonais, Vladimir Poutine et Donald Tusk ont rendez-vous près de Smolensk, dans l’ouest de la Russie, pour une cérémonie officielle en hommage aux victimes de Katyn. En avril 1940, des milliers d’officiers polonais ont été exécutés par la police secrète soviétique.

Cette cérémonie sera un grand pas en avant selon cet historien polonais:

“Si le Premier ministre Poutine prend vraiment part à ces cérémonies, cela voudra dire que la Russie ne fuit plus ses responsabilités, quelle assume son passé, qu’elle veut s’exprimer clairement par rapport à ce crime.”

Pendant des années, l’URSS a nié le massacre des élites polonaises, dont Katyn est devenu le symbole. Ce n’est qu’en 1990 qu’il a été officiellement reconnu par le dirigeant Mikhaïl Gorbatchev. Mais depuis, la plaie reste ouverte.

“C’est l’un des obstacles à l’amélioration des relations entre nos dirigeants mais aussi entre nos peuples explique une historienne russe. Les gens sont profondément meurtris lorsqu’on leur cache la vérité.”

Entre 1991 et 2004, la justice russe a bien conduit une enquête, mais l’instruction a été classée sans suite, malgré les protestations. 22.000 membres de l‘élite polonaise auraient été exécutés en 1940.

Les charniers de Katyn avaient été découverts en 1943 par les forces de l’Allemagne nazie.