DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Emeutes au Kirghizstan : démission du gouvernement, le président en fuite

Vous lisez:

Emeutes au Kirghizstan : démission du gouvernement, le président en fuite

Taille du texte Aa Aa

Les événements se bousculent au Kirghizstan, plongé dans le chaos depuis ce matin. A l’issue de violents affrontements entre manifestants et force de l’ordre toute la journée, le gouvernement kirghize a démissionné et l’opposition affirme avoir pris le contrôle de la présidence et formé un cabinet.

Sommé de démissionner par les manifestants, le président Bakiev, au pouvoir depuis cinq ans, a fui la capitale.

Une journée inscrite dans la violence et le sang. On parle de dizaine de morts, officiellement au moins 40 dans tout le pays, et plus de 400 blessés…

Survoltés par l’arrestation de plusieurs leaders de l’opposition la veille, et très déterminés, les manifestants ont pris d’assaut le parlement,
et le palais présidentiel, avant de prendre le contrôle de la télévision nationale en milieu de journée.

On a évoqué en cours de journée la mort du ministre de l’Intérieur à Talas dans le nord du pays. D’autres affirmaient qu’il était l’otage de manifestants et qu’il avait été passé à tabac. L’incertitude sur son sort demeure.