DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le juge espagnol Baltasar Garzon sur le banc des accusés

Vous lisez:

Le juge espagnol Baltasar Garzon sur le banc des accusés

Taille du texte Aa Aa

Nul n’est visiblement prophète en son pays. Pour preuve, le plus célèbre juge d’Espagne Baltasar Garzon se retrouve à son tour sur le banc des accusés.

Garzon connu entre autres pour avoir traqué sans relâche l’ancien dictateur chilien Augusto Pinochet, est poursuivi pour prévarication dans son enquête sur les disparus du franquisme.

Les plaintes de plusieurs groupes d’extrême-droite ont donc été prises très au sérieux par le juge du Tribunal suprême en charge de l’enquête.

Réaction du ministre de la justice espagnol, Francisco Caamaño.

“Il faut laisser la justice faire son travail. Je crois en la présomption d’innocence, même si la personne impliquée est un juge. Je fais confiance à la justice et à la Cour Suprême.”

Deux organisations d’extrême droite accusent le juge Garzon d’avoir ouvert une enquête sur les crimes de la dictature franquiste, alors qu’une loi d’amnistie datée de 1977 l’interdit.

Pour elles, Garzon aurait fait fi de ces recommandations judiciaires, notamment en autorisant les exhumations des victimes du franquisme, alors qu’il n’avait pas compétence pour le faire.

Le procès, qui ne devrait pas s’ouvrir avant la fin de ce mois, pourrait donc mettre un terme définitif à l’impressionnante carrière du juge.