DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un "new START" pour Moscou et Washington

Vous lisez:

Un "new START" pour Moscou et Washington

Taille du texte Aa Aa

Prague devient ville symbole de la lutte contre la prolifération nucléaire.

Il y a un an Barack Obama défendait sa vision d’un monde sans armes atomiques dans la capitale tchèque.

Ce jeudi à midi, le président américain et son homologue russe Dmitri Medvedev vont signer le nouveau traité START sur le désarmement nucléaire au château de Prague. Une cérémonie que nous suivrons en direct.

L’accord est historique puisqu’il va permettre de réduire l’arsenal nucléaire des deux puissances de 30%. Pour le président russe, la mise en oeuvre de ce traité aura un impact planétaire.

Barack Obama veut aussi y voir un nouveau point de départ dans les relations russo-américaines.

Ce New START remplace START I, signé en 1991 à Moscou et arrivé à expiration en décembre 2009. Il a fallu 6 mois d‘âpres négociations pour y arriver.

Selon l’analyste Joseph Cirincione, “Ce traité est une remise à plat majeure des relations russo-américaines qui étaient comparables à celles de la guerre froide il y a seulement 18 mois de cela, après la guerre en Géorgie. C’est le début d’une amélioration des relations qui vont permettre d’aller de l’avant sur d’autres questions cruciales comme l’Iran, l‘économie, les problèmes énergétiques etc…”

Mesure phare de cet accord en vigueur pour 10 ans, la limitation à 1.550 ogives nucléaires par pays.

Le nombre de missiles intercontinentaux à bord de sous-marins et de bombardiers, déployés ou non, sera ramené à 800 contre 1.600 aujourd’hui.