DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Calme relatif à Bishkek selon notre envoyé spécial

Vous lisez:

Calme relatif à Bishkek selon notre envoyé spécial

Taille du texte Aa Aa

C’est un calme relatif qui règnait la nuit dernière à Bishkek au Kirghisiztan, au lendemain de la violente révolte qui a porté l’opposition au pouvoir et fait près de 100 morts et des centaines de blessés.

De nouveaux échanges de tirs ont été signalés dans le centre-ville hier soir.

L’un de nos reporters est sur place.

“La ville était quasi déserte et sombre la nuit dernière, après les combats de ces derniers jours. Beaucoup de magasins sont en ruines, et leurs fenêtres recouvertes à l’aide de panneaux d’affichage. La plupart des casinos et des boutiques de luxe ont été incendiées.

Mais ce matin, les choses semblaient plus sereines à Bishkek. Rien n’indique que la capitale est en état de siège. Pourtant, on ignore encore à cette heure qui contrôle l’ensemble du pays.

Denis Loktev, Euronews, Bichkek”