DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Eugène Terre'Blanche, portrait d'un raciste sud-africain

Vous lisez:

Eugène Terre'Blanche, portrait d'un raciste sud-africain

Taille du texte Aa Aa

 
Il avait fait de son nom, un programme politique : Eugène Terre’Blanche défendait l’intérêt des blancs en Afrique du Sud.
 
C’est dans ce pays qu’il est né en 1941. D’abord policier, il est devenu fermier, bien décidé à ne pas partager ses terres avec les noirs. Eugène Terre’Blanche était opposé à l‘égalité des races. En 1973, il crée d’ailleurs le Mouvement de résistance afrikaner (AWB), pour défendre ses idées.
 
Au début des années 90, quand le régime d’apartheid s’achève, Eugène Terre’Blanche et ses partisans radicalisent leur mouvement. Ils commettent des attentats pour freiner le processus de transition démocratique. Ainsi cette attaque à la bombe à Johannesbourg en avril 1994, deux jours avant les premières élections multiraciales. Bilan: 9 morts.
  
Au début des années 2000, il tabasse un noir à coup de barre de fer, ce qui lui vaudra un séjour de 3 ans en prison. A sa libération, il abandonne les actions d‘éclat, mais pas ses convictions racistes. Il reste à la tête de son mouvement d’inspiration nazie, dans ses emblèmes comme dans ses idées.
 
Il est mort à l‘âge de 69 ans.