DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les soutiens au juge Garzon se multiplient dans le monde

Vous lisez:

Les soutiens au juge Garzon se multiplient dans le monde

Taille du texte Aa Aa

Des centaines de manifestants se sont rassemblés hier et avant-hier devant l’Audience nationale à Madrid, où travaille le célèbre magistrat.

La plainte de trois organisations d’extrême droite ayant été jugée recevable. Balthazar Garzon va devoir s’expliquer devant un tribunal pour avoir voulu creuser le passé franquiste de l’Espagne. Il est accusé d’avoir ignoré sciemment une loi d’amnistie générale votée en 1977 par le parlement. Garzon risque une peine de dix à vingt ans d’interdiction d’exercer. Il a notamment traqué l’ex-dictateur chilien Augusto Pinochet ou de nombreux membres de l’ETA.

Une traque qui lui vaut le soutien de ses collègues chiliens et argentins. En solidarité avec Garzon, ils veulent poursuivre ses enquêtes sur les crimes amnistiés du franquisme de la guerre civile jusqu’aux premières élections démocratiques en Espagne. Et tout cela, grâce au principe de juridiction universelle, qui permet d’enquêter sur les crimes de masse partout dans le monde.

La presse internationale se fend d‘éditoriaux dénonçant l’injustice de la justice espagnole à l‘égard de son juge îcone à l’image du New York Times et du Guardian.

Les associations de victimes du franquisme soutiennent également Garzon et elles rappellent qu’il essaie d’obtenir la vérité pour les 113 000 disparus durant la dictature de Franco entre 1939 et 1975.