DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une lettre gênante pour Benoit XVI relance les accusations d'étouffement des scandales pédophiles

Vous lisez:

Une lettre gênante pour Benoit XVI relance les accusations d'étouffement des scandales pédophiles

Taille du texte Aa Aa

Avant de devenir pape, il s‘était opposé à la révocation d’un prêtre californien condamné à trois ans de liberté surveillée en 1978 pour avoir attaché et molesté deux garçons.

L’agence AP a publié une copie d’une lettre datant de 1985 et qui porte la signature de celui qui était alors le cardinal Joseph Ratzinger. Cette missive écrite en latin fait état d’inquiétudes sur l’effet qu’aurait la destitution du prêtre sur “le bien de l’Eglise universelle”.

Elle est issue d’une correspondance de plusieurs années entre le diocèse d’Oakland et le Vatican sur l‘éventualité de défroquer le prêtre Stephen Kiesle. Ce dernier a finalement été démis de ses fonctions en février 1987.

L’ancien évêque d’Oakland, John Cummins a relancé trois fois le Vatican entre 1981 et 1985 mais le dossier a avancé très lentement. Il y a eu une requête de suppléments d’informations en 1982, puis une perte du dossier en 1983 avant qu’il ne soit traité en 1987. John Cummins rappelle “que ce type de dossiers sensibles n’avançaient pas très vite sous le pontificat de Jean-Paul II et qu’au début de l’affaire Joseph Ratzinger venait seulement d‘être nommé préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi”.

Pour l’avocat de certaines victimes de Stephen Kiesle, “cette lettre démontre que le cardinal Ratzinger était plus préoccupé de protéger l’Eglise et d‘éviter le scandale que par les victimes”.

Le Vatican affirme au contraire que le cardinal Ratzinger a demandé une étude approfondie de ce dossier à l‘époque.

Benoit XVI se dit prêt à rencontrer de nouvelles victimes d’abus sexuels et le Vatican devrait publier dès lundi de nouvelles instructions pour lutter contre la pédophilie.