DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les enquêteurs russes excluent un problème technique

Vous lisez:

Les enquêteurs russes excluent un problème technique

Taille du texte Aa Aa

Mort de Lech Kaczynski : l’enquête se dirige de plus en plus vers une erreur de pilotage. Les enquêteurs russes excluent en tout cas un problème technique, après l’analyse des conversations entre les pilotes et les aiguilleurs du ciel.
Les boîtes noires en cours d’examen par les experts russes et polonais permettront d’en savoir plus. Depuis dimanche on sait que le pilote du Tupolev présidentiel a voulu se poser coûte que coûte, après quatre tentatives dans le brouillard, ignorant les conseils des aiguilleurs. Poussé, peut-être, par des passagers pressés d’arriver à Smolensk. Les premières dépouilles ont été acheminées dès dimanche soir à Moscou pour être identifiées. Le corps de l‘épouse du président, Maria n’a pas pu être ramené en Pologne en même temps que son mari car il n’a pas encore été identifié.

Le Tupolev présidentiel s’est écrasé samedi matin, quelques minutes seulement avant que ne commence la cérémonie de commémoration prévue à Katyn. Et si l‘élite polonaise est décimée, c’est aussi parce que la Pologne n’a pas établi de règles de précaution pour les voyages officiels. Dans la plupart des grands pays, le président ne peut pas voyager par exemple avec son Premier ministre ou son vice-président.
En septembre 2008, un déplacement du Premier ministre Donald Tusk, et du président Kaczynski avait déjà fait polémique, sans que les conséquences en soient tirées.