DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président kirghize Bakiev aux abois

Vous lisez:

Le président kirghize Bakiev aux abois

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement intérimaire du Kirghizstan semble vouloir mettre ses menaces à exécution.
Une opération se prépare, affirme ce gouvernement, pour arrêter le président Kourmankek Bakiev.
Mais ce dernier n’a pas l’intention de se laisser faire. Réfugié dans son village natal, dans le sud du pays, Kourmankek Bakiev a promis ce lundi, devant des milliers de ses partisans, qu’il y aurait un bain de sang si les forces kirghizes tentent de le capturer.

Le gouvernement provisoire formé par l’opposition dans cette république d’Asie centrale accuse Bakiev de pousser à la guerre civile. Il continue de réclamer sa démission.

Le président du Kirghizstan a dû fuir la capitale mercredi dernier sous la pression de la rue. Alors que des milliers de manifestants tentaient de prendre d’assaut le siège de la présidence, la police a ouvert le feu sur la foule. Le bilan a atteint 81 morts.

Le pays, rongé par la corruption, est au bord de la ruine, selon les autorités désormais au pouvoir.