DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Heurts en Thaïlande : le Premier ministre sur la brêche

Vous lisez:

Heurts en Thaïlande : le Premier ministre sur la brêche

Taille du texte Aa Aa

La tension n’est toujours pas retombée à Bangkok. Trois jours après les affrontements sanglants survenus dans la capitale thaïlandaise, l’avenir du Parti démocrate du Premier ministre est désormais en péril. La commission électorale a d’ailleurs recommandé dimanche sa dissolution pure et simple.

Une situation qui indispose le chef de l’armée, le général Anupong Paochinda : “Si la crise ne peut pas se résoudre par des moyens politiques, alors la dissolution du Parlement semble être une mesure raisonnable. Si le peuple veut un gouvernement d’unité nationale, alors, allons de l’avant. Je veux simplement que la paix prévale. La solution doit être trouvée par des moyens politiques.”

L‘étau se resserre de plus en plus autour du premier ministre Vejjajiva, dont le parti est accusé d’avoir illégalement perçu près de 6 millions d’euros pendant la campagne électorale de 2005, sans les avoir déclaré. Les chemises rouges réclament depuis plusieurs semaines la démission de l’actuel gouvernement et la tenue d‘élections anticipées.

Vingt et une personnes ont été tuées et plus de 800 autres blessées dans la nuit de samedi à dimanche à Bangkok. La capitale thaïlandaise n’avait pas connu de semblables violences depuis 18 ans.