DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La télévision de la Méditerranée va-t-elle bientôt voir le jour ?

Vous lisez:

La télévision de la Méditerranée va-t-elle bientôt voir le jour ?

Taille du texte Aa Aa

Du 8 au 11 avril 2010, la Conférence Permanente de l’Audiovisuel Méditerranéen (COPEAM) s’est tenue à Paris dans la bibliothèque François Mitterrand. La 17ème conférence de la Copeam, a focalisé ses ateliers sur un espace audiovisuel de la méditerranée, sur le thème “Le pari de la Méditerranée”.

“La Copeam avait anticipé le temps et elle avait compris la nécessité d’une nouvelle génération et des nouvelles exigences des sociétés méditerranéennes qui étaient en train de se transformer en sociétés multiethniques, a expliqué Alessandra Paradisi, Secrétaire générale de la COPEAM”.

La COPEAM, dès 2006, a participé à des Conférences européennes organisées par l’Union européenne et notamment des programmes de formation des journalistes aux compétences interculturelles, et d’autres domaines qui tracent la relation entre l’UE et la Copeam.

“Ils sont complémentaires, affirme le Commissaire européen à l‘éducation et la Culture Androulla Vassiliou; je pense que la Copeam et la méditerranée peuvent créer le bon climat pour les politiques du développement et du progrès”.

La COPEAM est un acteur majeur de l’espace culturel méditerranéen et un partenaire privilégié des projets audiovisuels développés dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée. Cette année, la Conférence a présenté trois projets adoptés en 2009 lors de sa conférence du Caire; la chaîne pour la Méditerranée, le premier portail Internet sur le patrimoine audiovisuel méditerranéen et l’Université Audiovisuelle de la Méditerranée.

“Moi je ne réfléchis pas nord/sud quand je parle de la méditerranée. Je parle méditerranéen et c’est le projet historique et l‘étape qui peut nous amener franchir vers l’Union pour la méditerranée; explique André Azoulay, Président de la Fondation Annah Lindh”.

La chaîne pour la Méditerranée, dont on a attendu l’annonce lors de la conférence de cette année, n’a pas été lancée mais de la réalité, le rêve est plus plus proche qu’avant “Chaque projet démarre par un rêve. Et plus particulièrement les projets multi-nationaux mettent plus de temps à se réaliser, affirme Ibrahim Sahin, le directeur général de la Corporation de Radio-Télévision turque. Mais si la volonté est là, et que les ressources financières sont dégagées je pense que ça ne prendra pas si longtemps”.

“Pour être diffusée au minimum dans trois langues reçues par l’ensemble du bassin méditerranéen, nous avons conçu plusieurs hypothèses; l’hypothèse basse de la chaîne est à hauteur de 20 millions d’euros et hypothèse haute de la chaîne de 70 millions, pour Emmanuel Hoog, Président de la Copeam. Après il y a des variables selon le nombre de programmes nouveaux à l’antenne chaque jour, de langues de diffusion; le périmètre et la qualité de diffusion”.

En janvier 2010, une délégation de la COPEAM a présenté le projet d’une chaîne euro-méditerranéenne aux ambassadeurs des pays du Bassin méditerranéen, réunis à Bruxelles. Barcelone en juin 2010, c’est le prochain rendez-vous de la chaine de la Méditerranée, oú elle pourra être annoncée lors de la réunion de l’UPM.

Ce qui était en 1996 un rêve devient un début de projet, Plusieurs questions restent encore dans l’attente de réponses exhaustives pour que le projet complexe de la chaine de la Méditerranée voit le jour.