DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelles rumeurs sur les causes du crash de l'avion présidentiel polonais

Vous lisez:

Nouvelles rumeurs sur les causes du crash de l'avion présidentiel polonais

Taille du texte Aa Aa

Les pilotes du Tupolev qui s’est écrasé samedi matin en Russie ont-ils subi des pressions à bord de l’appareil pour atterrir, malgré la mauvaise météo ? Cette hypothèse, qui n‘était au départ qu’une rumeur, a été évoquée à maintes reprises lundi par plusieurs médias polonais, sur la foi d’un précédent du genre survenu en 2008.

Le procureur général de Pologne Andrzej Seremet préférait se montrer réservé à ce sujet ce lundi.

“En l‘état actuel de l’enquête, il n’y a pas d’informations en ce sens. Toutefois, les experts vont étudier les bruits de fond de l’enregistrement des conversations des pilotes afin de déterminer s’il n’y a pas eu de quelconques suggestions à l’adresse des pilotes. Nous devons mettre tout cela au clair.”

Selon cette théorie, plusieurs membres de la délégation partie de Varsovie auraient exercé des pressions pour faire atterrir l’appareil à Smolensk et leur permettre d’arriver à temps pour les commémorations du massacre de Katyn, où furent exécutés plus de 22.000 officiers polonais il y a 70 ans, sur ordre de Staline.

Quant aux proches des victimes, ils sont pour la plupart arrivées ce lundi à la morgue de Moscou pour poursuivre les identifications, dans la douleur.

Seule une dizaine de corps resterait encore à identifier à ce stade. Celui de l‘épouse du président a pu être authentifié grâce à son alliance.