DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nucléaire iranien : la Chine sollicitée par l'Occident et menacée par Téhéran

Vous lisez:

Nucléaire iranien : la Chine sollicitée par l'Occident et menacée par Téhéran

Taille du texte Aa Aa

A Washington, les président américain et chinois ont convenu de travailler à une résolution de l’ONU pour renforcer des sanctions contre l’Iran. Barack Obama et plus largement les Occidentaux cherchent à faire pression sur Téhéran, qu’ils accusent de mener un programme nucléaire à des fins militaires. Jusqu‘à présent, la Chine s’est toujours montrée réservée sur des sanctions, dans la mesure où Pékin dispose d’intérêts économiques importants en Iran.

Du côté de Téhéran, on ne croit donc pas vraiment à un revirement de la position chinoise. Ainsi Ramin Mehmanparast, porte-parole de la diplomatie iranienne, a-t-il expliqué que l’adoption de sanctions contre son pays n’auraient “aucun effet sur la détermination iranienne”. Il a ajouté qu’en revanche, les pays qui adopteraient des sanctions en paieraient les conséquences. Une allusion directe à la Chine.

Le conseil de sécurité de l’ONU a déjà adopté plusieurs séries de mesures contre l’Iran, mais sans qu’apparemment, cela ne change l’attitude du régime d’Ahmadinejad. A Téhéran, on assure que le programme d’enrichissement d’uranium n’a que des visées civiles. Mais cela ne convainc pas la communauté internationale.