DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet nucléaire : la volonté de lutter contre le trafic de matériaux fissiles

Vous lisez:

Sommet nucléaire : la volonté de lutter contre le trafic de matériaux fissiles

Taille du texte Aa Aa

Deuxième journée du sommet sur la sécurité nucléaire à Washington. Devant une cinquantaine de chefs d’Etat et de responsables d’organisations, le président américain a appelé les participants “à agir”, et ne plus se contenter de discours. Agir pour la sécurité du monde, cela passe, selon Barack Obama, par une meilleure “maîtrise des stocks” d’uranium ou de plutonium. Il s’agit d’empêcher que la technologie nucléaire ne tombe entre les mains de mouvements terroristes.

“Aujourd’hui, nous avons l’opportunité de faire un pas supplémentaire, affirme Barack Obama. C’est l’occasion pour chaque pays de prendre les mesures concrètes pour sécuriser les matériaux fissiles dont il dispose. Il s’agit aussi d’empêcher le trafic illégal et la contrebande”.

Ce mardi, le Mexique dit avoir pris des engagements pour ne plus utiliser d’uranium hautement enrichi. Mexico minimise ainsi le risque de voir sa matière nucléaire faire l’objet de trafic illégal. La veille (lundi), l’Ukraine, le Canada et le Chili avaient déjà annoncé une diminution de leurs stocks de matières fissiles.