DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libéralisation des services postaux dans l'UE : les facteurs se rebiffent

Vous lisez:

Libéralisation des services postaux dans l'UE : les facteurs se rebiffent

Taille du texte Aa Aa

Le baroud d’honneur des facteurs à la libéralisation des services postaux dans l’Union européenne : ce mercredi à Bruxelles, des centaines d’entre eux ont réclamé un report de l’ouverture totale du marché postal à la concurrence, prévu pour 2011. Ils redoutent des baisses de salaire et une détérioration de la qualité du service.

D’autant qu‘à en croire les enquêtes, le consommateur ne devrait pas en sortir gagnant, comme l’explique Jean-Philippe Ducart, de l’organisation Test-Achats.

“Nous avons constaté dans des pays où la libéralisation a déjà eu lieu, on pense à la Suède, qu’en quelque mois, le prix du timbre a augmenté de manière assez forte, et que le prix des services pour les moyennes et grandes entreprises, là, a nettement diminué, donc on voit qu’il y a un effet négatif pour les consommateurs et positif pour les entreprises,” précise-t-il.

Quatre autres Etats, la Finlande, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et l’Allemagne, ont également franchi le pas. Ailleurs, l’opérateur historique aura l’exclusivité du courrier de moins de 50 grammes jusqu’au 1er janvier 2011. Onze pays, dont le Luxembourg, la Grèce et les derniers arrivés dans l’Union, bénéficieront d’un sursis supplémentaire de deux ans.