DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lutte d'influence autour du Kirghiztan

Vous lisez:

Lutte d'influence autour du Kirghiztan

Taille du texte Aa Aa

Après la chute dans la violence de son président et alors que la république d’Asie centrale est en crise depuis une semaine, les États-Unis se disent prêts à aider les nouvelles autorités en place au Kighizstan.

La Russie, elle, propose de l’argent : 50 millions de dollars sous forme de dons et de crédit préférentiel… Promesse de Valdimir Poutine qui a accueilli une délégation kirghize à Moscou mercredi : “le gouvernement par intérim dit que les coffres sont vides, que les anciens dirigeants sont partis avec la caisse ; nous avons toujours eu des rapports privilégiés avec le peuple kirghize et évidemment, en ces moments difficiles, nous devons aider nos amis”.

Le représentant américain pour l’Asie centrale, Robert Blake, en visite dans la capitale à Bichkek, a promis l’aide des USA aux autorités kirghizes, qui ont promis de traduire en justice l’ancien président Bakiev. “Nous sommes toujours en train d’essayer de l’isoler. Nous espérons qu’il comprendra qu’il n’y a pas de futur pour lui, et qu’il devrait démissionner et quitter le pays en sécurité”.

Kourmanbek Bakiev a été renversé le 7 avril après des affrontements sanglants à Bichkek entre des milliers de manifestants et les forces de l’ordre, dans lesquels 84 personnes ont péri.
Les tensions entre pro et anti-Bakiev sont toujours vives, notamment à Jalalabad, dans le sud du pays.