DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Produit dangereux dans l'UE : la Chine de nouveau épinglée dans les contrôles

Vous lisez:

Produit dangereux dans l'UE : la Chine de nouveau épinglée dans les contrôles

Taille du texte Aa Aa

On dirait un paradis du jouet, c’est en fait une galerie des horreurs. Comme chaque année depuis 6 ans, la Commission européenne a exposé les produits dangereux signalés dans l’Union.

“Cette poupée par exemple nous a été envoyée par la Hongrie, explique Adam Romanowski, de la Commission européenne, ce bouton peut facilement être arraché par un enfant et atterrir dans sa gorge, et l’enfant peut s‘étouffer. Ici, nous avons un ours en peluche avec un oeil en moins parce qu’il a été arraché lors d’un test aux Pays-Bas.”

Le système Rapex d’alerte rapide pour les produits non alimentaires dangereux a permis d’identifier 7% d’articles supplémentaires en 2009, signe pour la Commission qu’il faut persévérer.

“Les Etats-membres doivent investir beaucoup plus, insiste John Dalli, commissaire européen à la Santé et à la protection des consommateurs, notre filet doit devenir de plus en plus grand. Et aussi, il nous faut travailler, comme le fait la Commission européenne, avec des pays tiers, comme la Chine par exemple, pour nous assurer que des initiatives et des mesures sont mises en place et prévenir le danger à la source.”

La Chine a produit 60% des produits incriminés, mais il faut savoir qu’elle fabrique 80% des jouets distribués en Europe. D’où l’inquiétude des associations européennes de consommateurs, notamment celle de Sylvia Mauer.

“Il est bien sûr important de voir l‘échange d’informations s’améliorer via Rapex, note-t-elle, mais nous avons aussi besoin de plus de contrôles, et nous craignons que la crise financière n’incite à réduire les contrôles, parce qu’il y a moins de fonds disponibles dans les pays membres pour ces activités.”

Les produits à risque pour les enfants se taillent la part du lion du crû 2009. Outre les jouets, on citera les vêtements, les véhicules à moteur et les appareils électriques. Les alertes ont été émises pour moitié par cinq pays : l’Espagne, l’Allemagne, la Grèce, la Bulgarie et la Hongrie.